Adoption de chiens policiers à la retraite

De nombreux services de police à travers le pays emploient des unités spéciales K-9 qui aident les agents dans tout, de la recherche de personnes disparues à la recherche de preuves sur les scènes de crime. Ces chiens fortement dressés sont de véritables partenaires de leurs compagnons humains, travaillant sans relâche à leurs côtés pour assurer la sécurité de leurs maîtres et du reste d'entre nous. Mais que se passe-t-il lorsque leur travail est terminé?

Jusqu'en 2000, la plupart des chiens policiers à la retraite ont été euthanasiés, une pratique choquante qui a heureusement été arrêtée avec la signature de la loi de Robby par le président d'alors, Bill Clinton. En vertu de la nouvelle loi, qui est toujours en vigueur aujourd'hui, les chiens qui prennent leur retraite dans les forces de l'ordre ou dans l'armée peuvent être adoptés par leurs maîtres ou d'autres membres du service. Et si ce n'est pas une option, ils peuvent être adoptés par le grand public.

Que savoir sur les chiens policiers à la retraite

La plupart du temps, les chiens policiers prennent leur retraite en raison de leur âge. Ces chiens sont très intelligents et travaillent dur tout au long de leur vie, d'abord en formation puis en service actif. À 7 ou 8 ans (ou parfois plus près de 10 ou 11 ans), ils sont prêts à raccrocher leurs badges K-9 et à passer les dernières années à se détendre.

Bien que les chiens policiers soient incroyablement bien entraînés, le stress du travail peut avoir des conséquences inattendues, notamment l'anxiété et la dépression. Les chiens qui prennent leur retraite des forces de police peuvent présenter des comportements négatifs tels que l'agressivité, l'anxiété de séparation ou le trouble de stress post-traumatique. À ce titre, ils peuvent nécessiter une formation supplémentaire à la retraite ou même une resocialisation.

Cela ne veut pas dire que l'adoption d'un chien policier à la retraite ne vaut pas la peine. Dans de nombreux cas, l'adoption d'un K-9 de la police à la retraite est une occasion incroyable de donner la chance à un chien de travail d'être juste, enfin, un chien. Si vous souhaitez poursuivre ce type de sauvetage, lisez la suite pour connaître les étapes à suivre.

Comment postuler pour un chien de police à la retraite

Les chiens policiers forment des liens extrêmement forts avec leurs maîtres dans l'exercice de leurs fonctions. En tant que tels, leurs maîtres sont toujours le premier choix pour les adoptants lorsque les chiens prennent leur retraite. Dans la plupart des cas, ces chiens continuent à vivre sans soucis comme animaux de compagnie avec leurs partenaires de police.



Habituellement, les civils ne peuvent adopter des chiens policiers à la retraite que si le maître d’un chien décède ou ne peut autrement s’occuper de lui. Parfois, les chiens qui ont «échoué» à la formation de chiens policiers et qui n'ont jamais réellement accompli de service actif deviennent adoptables. Dans les deux cas, d'autres agents chargés de l'application des lois seront les premiers à adopter, suivis du grand public.

Il n'y a aucune organisation strictement dédiée à l'adoption de chiens policiers à la retraite. Au lieu de cela, des organisations comme la National Police Dog Foundation et la Retired Police Canine Foundation aident les manipulateurs avec des choses comme les soins médicaux et la formation de leurs chiots à la retraite.

La Mission K9, cependant, est une organisation qui aide les anciens chiens de travail de nombreuses manières, notamment en organisant des adoptions civiles. Pour en savoir plus sur leur procédure d'adoption, ainsi que sur le processus d'adoption d'un chien policier à la retraite, visitez leur page «Adopter».

Votre meilleur pari pour adopter un chien de police à la retraite est de faire vous-même les démarches, en appelant les postes de police locaux et les centres de formation des officiers K-9 et en vous renseignant directement. Si un service de police ou un organisme de formation a un chien pour adoption ou s’attend à ce qu’il le soit bientôt - soit parce que le chien prend sa retraite de la force ou est jugé inapte au service - il pourra vous renseigner sur le processus exact d’adoption et toute exigence d'adoptant. Notez que les listes d'attente peuvent prendre du temps, et il peut s'écouler des années avant qu'un chien ne soit disponible pour vous.

Pourquoi devriez-vous envisager d'adopter un ancien chien policier

Le processus d’adoption d’un chien policier à la retraite ou «défaillant» n’est pas facile, et il n’existe aucune garantie qu’un chien sera disponible ou que votre demande sera acceptée. Si toutes les pièces mobiles se réunissent, l'adoption d'un chien dont le service est terminé est un moyen vraiment efficace de donner une fin heureuse aux chiens qui ont travaillé dur pour protéger et servir les gens qui les entourent.

La vie d'un chien policier n'est pas toujours facile. Comme leurs gestionnaires, les K-9 de police sont souvent confrontés à des situations de stress élevé et à des dangers mortels. L'adoption d'un chien policier à la retraite est l'occasion de donner à un chien une chance d'être un animal de compagnie au cours de ses dernières années, avec tout l'amour et le gâter qui l'accompagne.

Le sauvetage d'un animal de compagnie est un moyen fantastique de faire la différence. Si un chien policier à la retraite n’est pas disponible, consultez le programme d’adoption de chiens de la TSA ou envisagez de vous diriger vers votre refuge local. Il y a des millions de chiens et de chats qui ont besoin de maisons, et beaucoup seraient ravis de trouver pour toujours avec vous.